Ariane dans la mythologie grecque

Dans la mythologie grecque, Ariane est la fille de Pasiphaé (fille du dieu soleil hélios) et de Minos (roi de Crète et fils d’Europe et de Zeus). En grec ancien, on écrit plutôt ariadne. L’histoire d’Ariane n’est rien d’autre que celle d’une princesse mortelle, ayant reçu le don d’immortalité à sa mort. Vous pouvez découvrir toute l’histoire d’Ariane, sur le havre.fr.

La princesse mortelle séduite par Thésée

Dans l’Iliade d’Homère, hariane est qualifiée de princesse mortelle aux belles boucles (elle n’est donc pas présentée comme une déesse). Ariane sera séduite par Thésée (ou Thêseus), fils d’Ethra et d’Egée. La princesse aux belles boucles, aidera Thésée à s’échapper du labyrinthe. Précisons que le labyrinthe en question, est un palais construit par dédale. Ce palais situé en Crète, abritait le minotaure. Les couloirs du labyrinthe étaient tellement enchevêtrés, qu’il était impossible de s’en échapper une fois qu’on y était enfermé.

Pour aider Thésée à battre le minotaure, Ariane mit à sa disposition, un fil qu’il mit en écheveau derrière lui. Cela lui permit de retrouver son chemin dans le labyrinthe. Cependant, après avoir obtenu sa victoire sur le minotaure, le fils d’Ethra et d’Egée ne respecta pas sa promesse qui était d’épouser la princesse aux belles boucles. En effet, Thésée n’hésita pas à abandonner Ariane sur l’île de Dia ou de Naxos.

Il existe deux versions expliquant pourquoi Thésée abandonna Ariane. Dans la première version, Thésée fut contraint d’abandonner Ariane et de lever l’ancre, pour éviter la tempête qui menaçait son embarcation. C’est d’ailleurs, ce qui pourrait expliquer le fait que Thésée ait oublié de mettre les voiles blanches indiquant sa victoire contre le minotaure. Dans une seconde version (plus ancienne), les amoureux fuyant la tempête, se réfugiaient sur l’île de Dia. C’est sur cette île que la déesse Athéna informa Thésée qu’Ariane était destinée à épouser le dieu Dionysos, qui n’est rien d’autre que son double féminin.

La descendance d’Ariane

Dans la version Homérique, Ariane n’eut aucune descendance, car elle fut tuée bien avant par une flèche de la déesse lunaire de la chasse (Artémis). C’est Dionysos qui en donna l’ordre. Selon d’autres auteurs, Ariane quitta l’île pour rejoindre Lemnos avec Dionysos. Ils auront par la suite, de nombreux enfants. On peut citer entre autres : Staphylos, Céramos, Phlias, Oenopion, Préparathos et Thoas.

Le don d’immortalité

 

À sa mort, Ariane reçue de Zeus, le don d’immortalité et fut transportée au ciel. Ce précieux don d’immortalité, peut trouver son sens dans le fait qu’Ariane était à l’origine une déesse de la végétation. Sa mort devait donc être suivie d’une résurrection. Mais, selon d’autres auteurs, Ariane ne peut pas être perçue comme une déesse, car sa résurrection s’explique par le fait que le dieu Dionysos, étant un dieu jaloux, arracha Ariane des mains de Thésée grâce à Artémis. Le don d’immortalité permit donc, de restituer Ariane à Dionysos.